VINCI Environnement remporte les travaux de modernisation de l’Unité de Valorisation Energétique de Toulon



Le Syndicat mixte Intercommunal de Transport et de Traitement des Ordures Ménagères de l’Aire Toulonnaise, SITTOMAT (1), vient de déléguer à la société ZEPHIRE (constituée entre le groupe PIZZORNO Environnement, IDEX et SOVATRAM dans le cadre de cet appel d’offres) pour une durée de 18 ans, l’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique (UVE) de TOULON.

Cette installation, mise en service en 1984 traite et valorise par incinération 285 000 t/an de déchets ménagers, en vapeur et en électricité. La nouvelle délégation de service public prévoit également la modernisation globale du site dont ZEPHIRE, le maître d’ouvrage, a confié la réalisation à VINCI Environnement. Ces travaux, qui démarrent mi 2013, permettront de rationnaliser l’exploitation du site en optimisant le cycle énergétique global de l’installation et en augmentant la disponibilité des 3 lignes de l’UVE. Ils conduiront également à la réduction des nuisances acoustiques et olfactives de l’installation et limiteront ainsi les impacts sur l’environnement.

VINCI Environnement se chargera donc de la rénovation des chaudières et de la mise en place d’un nouveau traitement des fumées par procédé sec au bicarbonate de sodium. Sera aussi installée une DéNOx catalytique à basse température pour atteindre un niveau de rejet atmosphérique de 80 mg/Nm3 bien en-deçà des 200 mg/Nm3 imposés par la Directive Européenne. Les performances énergétiques de l’usine seront également améliorées par la réalisation d’un nouvel ensemble Groupe Turbo Alternateur (GTA) de 12 MW qui permettra d’augmenter d’environ 20% la capacité de production électrique installée.

Ces travaux s’échelonneront sur une durée de 31 mois. Ils représentent un CA global d’environ 74 M€, incluant 13 M€ de Génie Civil réalisé par TRIVERIO, filiale de VINCI Construction France.

L’architecture de l’installation sera également modernisée afin d’être plus respectueuse de l’environnement et des populations riveraines.
Télécharger le communiqué en PDF